Lucky day for a poor man

surrealist painting homeless masks police acrylic
« Jour de chance pour un pauvre homme. » Cette phrase, au bon goût de sarcasme, révèle une certaine marginalisation. Peut-être par crainte, par ignorance ou par manque d'altruisme, la société bannit les échoués. Cette scène, encourage-t-elle à la contemplation ou à une remise en question? Nous sommes avant tout, égaux dans la vanité.
« Lucky day for a poor man. » This sentence, with a taste of sarcasm, reveals a certain marginalization. Perhaps because of fear, because of ignorance or by the lack of altruism, society banishes the dropouts. Does this scene move people into a contemplative state or challenge one's thougths and beliefs? First and foremost, we are equal in vanity.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *